Le compte de paiement : une notion juridique stable pour une utilisation évolutive
 

Le compte de paiement : une notion juridique stable pour une utilisation évolutive

Revue Banque, Hors-Série, nov-déc. 2016

Par Dominique Stucki, avocat associé, et Nicodème Kanhonou, avocat collaborateur, Pôle Droit bancaire et règlementation financière

 

Alors que fleurissent depuis quelques mois de nouvelles offres innovantes en matière de paiement (solutions de paiement en ligne, comptes sans banque, etc.), il n’est pas inutile de s’interroger, à un an environ de la date limite de transposition de la Directive « DSP 2 », sur l’adaptation de la définition actuelle du compte de paiement, vieille d’une dizaine d’années, à des technologies qui n’avaient sans doute pas été imaginées par les auteurs du cadre réglementaire actuel.

 

La notion de compte de paiement est issue, en France, de l’ordonnance 2009-866 du 15 juillet 2009 et figure à l’article L.314-1 I  du Code monétaire et financier : « Est un compte de paiement, un compte détenu au nom d’une ou plusieurs personnes, utilisé aux fins de l’exécution d’opérations de paiement ». Le législateur a ainsi repris la définition du compte de paiement donné à l’article 4, 14) de la Directive « DSP 1 ».

 

La Directive « Compte de paiement », puis la « DSP 2 », sans modifier formellement la définition juridique du compte de paiement, tiennent compte d’une évolution -à moins qu’il ne s’agisse d’une révolution- de son utilisation pratique à travers la croissance rapide des paiements électroniques et l’apparition permanente de services innovants.

 

[…]

 

Lire la suite de l’article dans Revue Banque, Hors-série, rubrique Nouveaux comptes & intérêts négatifs.

Notre Actualité

  • Fermeture du STDR et mise en œuvre de l’échange automatique d’informations

    Quelles conséquences pratiques ?

    [...]
  • Projet de loi de finances pour 2018

    Quelles mesures proposées pour les PME et leurs dirigeants ?

    [...]
  • Le RGPD en focus - Focus #4 : Application du RGPD : « démêler le vrai du faux »

    Dans le prolongement de son livre blanc « Le RGPD en 10 leçons – L’essentiel du RGPD dans un guide pratique », Laure Landes-Gronowski, avocate associée au sein du cabinet Avistem, vous propose de découvrir une série de focus sectoriels et/ou métiers visant à approfondir les évolutions induites par le règlement européen sur la protection des données à caractère personnel. 

    [...]
  • Avistem Avocats au Conseil d’Administration de Cyberlex

    Laure Landes-Gronowski, notre associée au sein du Pôle IT & Data privacy, rejoint le Conseil d’Administration de Cyberlex, l’Association du Droit et des Nouvelles Technologies.

    [...]
  • Décryptage de la condamnation de Facebook par la Cnil

    Nos associées du pôle IT & Data privacy, Laure Landes-Gronowski et Sylvie Jonas, décryptent les enjeux de cette décision dans une tribune libre parue le 6 juin dernier pour Le Revenu.

    [...]